dimanche 16 août 2009

La pêche aux anguilles - Ysengrin perd sa queue




Tandis qu'Ysengrin continue à tirer
Q


ue qu'Isengrin aloit tirant,
voici un valet qui arrive en courant,
en tenant deux lévriers en laisse.
Il voit Ysengrin sur la glace, tout gelé,
avec sa nuque toute pelée,
alors il s'élance vers lui.
Le valet le regarde avec attention, puis il s'écrit :
« Holà ! holà ! au loup ! à l'aide ! à l'aide ! »
Les veneurs, quand ils l'entendent,
sortent aussitôt de la maison
avec tous les chiens, puis à travers une haie.
Alors, Ysengrin s'inquiète beaucoup,
car seigneur Martin arrive à leur suite
sur son cheval à grand galop.
Celui-ci crie avec force en dévalant :
« Allez, vite ! laissez partir les chiens. »
Les veneurs découplent les chiens,
et ils s'approchent de lui;
alors Ysengrin se redresse vivement.
Le vavasseur excite les chiens
et les encourage fortement.
Ysengrin se défend très bien,
il les mord avec les dents. Mais que peut-il faire de plus?
Il aimerait beaucoup mieux la paix.
Maître Martin a tiré son épée,
et se prépare à frapper un grand coup.
Il met le pied à terre,
et va vers le loup à travers la glace.
Il l'attaque par-derrière,
il tente de le frapper, mais il rate.
Le coup part en travers,
et maître Martin tombe à la renverse,
si bien que sa nuque se met à saigner.
Il se relève avec grand peine,
et dans une grande colère retourne l'attaquer.
Écoutez le récit de cette terrible guerre.
Il essaye de le frapper à la tête,
mais le coup tombe de l'autre côté,
vers la queue, et la coupe.
Elle est coupée juste au ras
du cul, il ne l'a pas ratée.
Et Ysengrin qui s'en est rendu compte,
saute de travers, et s'échappe
en mordant tous les chiens l'un après l'autre,
qui s'agrippent à ses fesses à maintes reprises.
Mais la queue reste en gage !
Il ne peut rien faire de plus, et prend la fuite
jusqu'à un tertre où il prend position.
Les chiens le mordent plusieurs fois
mais il se défend très bien.
Quand ils arrivent en haut du tertre
les chiens sont fatigués, et renoncent.
Ysengrin ne s'attarde point,
il s'en va en fuyant, tout en regardant derrière lui,
droit vers le bois à grande allure.
Puis il s'en va, et il se dit, il jure même
qu'il se vengera de Renart
à la prochaine occasion qu'il le verra.
Cette branche prend fin ici;
il y en a beaucoup d'autres avec Ysengrin.


1152



1156



1160



1164



1168



1172



1176



1180



1184



1188



1192



1196



1200



1204



1208
Estes vos .I. garçon corant.
.II. levriers tint en une lesse,
Voit Ysengrin, vers lui s'eslesse
Sor la glace tot engelé,
A tot son hasterel pelé.
Cil l'esgarda et puis s'escrie :
« Ha, ha ! le leu ! ahie, ahie ! »
Li veneor, quant il l'oïrent,
Tantost de la meson saillirent
Atot les chiens par une haie.
Adonc Ysengrin fort s'esmaie,
Car dant Martin venoit aprés
Sor .I. cheval a grant eslés,
Qui mout s'escrie : « A l'avaler !
Lesse, va, tost les chiens aler ! »
Li braconner les chiens descoplent
Et li brachet a lui s'acoplent,
Et Ysengrin mout se herice.
Le vavassor les chiens entice
Et amoneste durement.
Ysengrin mout bien se desfent,
As denz les mort, qu'en puet il mes ?
Assez amast il miex la pes.
Dant Martin a l'espee traite,
Et por grant cop ferir s'afaite.
A pié descendi en la place
Et vint au leu devers la glace.
Par deriere l'a asailli,
Ferir le cuida, si failli.
Le coup li cola en travers,
Et dant Martin chaï envers
Si que li haterel li saine.
Il se relieve a grant paine,
Par grant aïr le va requerre.
Ore orrez ja mout fiere guerre.
Ferir le cuida en la teste,
Mes d'autre part li cop s'areste.
Vers la qeue li a coupee,
Tot res a res li a coupee
Pres de l'anel, n'a pas failli.
Et Ysengrin qui a senti,
Saut en travers et si s'en torne :
Trestoz les chiens mordant a orne,
Qui sovent le tiennent as naches,
Mes la queue remest en gages.
Ne pot plus fere, torne en fuie,
Et tant qu'a .I. tertre s'apuie.
Li chien le vont sovent mordant,
Et il se va mout desfendant.
Quant il furent el tertre a mont,
Li chien sont las, recreü sont ;
Et Ysengrin point ne se targe,
Fuiant s'en va si se regarde,
Droit vers le bois grant aleüre.
A tant s'en va et dist et jure
Que de Renart se vengera
El premier lieu qu'il le verra.
Ici prent ceste branche fin,
Mes encor i a d'Ysengrin.
Comment Renart fit pêcher les anguilles à Ysengrin Si conme Renart fist peschier a Ysangrin les anguiles (4)
Notes de traduction (afficher)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire