lundi 22 juin 2009

Le poisson des charretiers - Renart vole les anguilles




Sur ces mots, ils prennent les devants,



cest mot se sont avancié,
ils le chargent dans la charrette,
puis se mettent en route.
L'un et l'autre s'en font une grande joie,
ils se disent déjà ce qu'ils feront de lui,
et que ce soir dans leur maison
ils lui retourneront le paletot.
Ce ne sont là que des bavardages
et cela fait sourire Renart,
car il y a loin entre le dire et le faire.
Il se couche à plat ventre sur les paniers;
puis en ouvre un avec ses dents,
et, sachez le bien, il en retire
plus de trente harengs.
Il vide presque le panier
car il les mange très volontiers.
Il ne réclame ni sel ni sauge,
et plutôt que de s'en aller
il va jeter son hameçon ailleurs,
sans la moindre hésitation.
Il s'attaque à l'autre panier,
il y met son museau, et ne manque pas
d'en extraire des anguilles.
Renart qui connaît tant de tours,
met trois chapelets autour de son cou.
Pour ce faire, Renart ne fait pas le sot :
il passe son cou et sa tête au travers
des chapelets, et les arrange
sur son dos pour qu'il soit bien couvert.
Désormais il peut abandonner l'entreprise.
Il lui faut maintenant chercher un moyen
pour redescendre à terre.
Il ne trouve ni planche ni marchepied.
Il s'agenouille tout exprès
pour examiner à son gré
comment il peut sauter par terre.
Alors il s'avance un petit peu
et se lance les pattes en avant
de la charrette sur le milieu du chemin.
Il emporte son butin autour de son cou.


788



792



796



800



804



808



812



816



820



824
En la charete l'ont chargié,
Et puis se sont mis a la voie.
Li un a l'autre en font grant joie,
Et dient ja n'en feront el,
Mes enquenuit a lor ostel
Li reverseront la gonnele.
Or ont il auques la favele,
Mes Renart n'en fet que sourire,
Que mout a entre fere et dire.
Sor les paniers se gist adenz,
Si en a .I. overt as denz,
Et si en a, bien le sachiez,
Plus de .XXX. harenz sachiez.
Auques fu vuidiez li paniers,
Qu'il en menja mout volentiers :
Onques n'i quist ne sel ne sauge.
Encor ançois que il s'en auge,
Getera il son ameçon,
Il n'en ert mie en soupeçon.
L'autre panier a asailli,
Son groing i mist, n'a pas failli
Qu'il n'en traisist fors des anguilles.
Renart qui sot de tantes guiles,
.III. hardiaus mist entor son col.
De ce ne fist il pas que fol :
Son col et sa teste passe outre,
Les hardeillons mout bien acoutre
Desor son dos que bien s'en covre.
Des or puet il bien lessier ovre,
Or li estuet enging porquerre
Conment il vendra jus a terre.
N'i trove planche ne degré.
Agenoilliez s'est tot de gré
Por esgarder a son plaisir
Conment il puisse jus saillir.
Lors s'est .I. petit avanciez,
Des piez devant s'estoit lanciez
De la charete en mi la voie,
Entor son col porte sa proie.
Comment Renart mangea le poisson des charretiers Si conme Renart manja le poisson aus charretiers (2)
Notes de traduction (afficher)

1 commentaire:

  1. Il y a plus de descriptions que mon texte à moi.
    [commentaire déposé le 8 novembre 2009]

    RépondreSupprimer